XVIe Conférence Internationale sur le Sida : et la France ? M. Xavier Bertrand est-il passé aux actes ?

[Pour Warning, 25 septembre 2006 : http://www.thewarning.info/spip.php?article190]

(Conférence de presse du Minsitre de la Santé français)

Beaucoup de discussions sur le rapport Delfraissy et le rapport Yéni avec les deux rapporteurs du même nom, le Ministre, et des responsables de Aides (notamment autour du Subutex et des nouveaux moyens à mettre en place auprès des utilisateurs de drogues). Ca avait l’air encourageant, nous verrons les actes qui suivent les paroles des pouvoirs publics.

Une bonne question pour s’assurer que le bébé des présidents Chirac et Lula, la taxe sur les billets d’avion, ne sera pas utilisée pour acheter des traitements à prix prohibitifs… Mais aucune assurance de la part du Ministre ! Seule la promesse que tout sera fait dans les négociations avec les labos pour aller dans ce sens… [1]

Rien sur l’impact sanitaire des lois Sarkozy pour les travailleur-se-s du sexe, rien sur l’absence lamentable d’éducation sexuelle dans les collèges et les lycées.

Puis une remarque importante de Jean-Luc Romero, président des Elus Locaux Contre le Sida, sur la circulation internationale des personnes séropositives. Car en effet, de plus en plus de pays tels les Etats-Unis, le Canada, l’Australie ou le Japon interdisent l’entrée sur leurs territoires aux séropositif-ve-s. Soit pour des séjours longs, avec tests VIH obligatoires lors d’une demande de visa de travail ou de carte de séjour, soit pour des séjours courts lorsque par exemple un douanier trouve des traitements ARV dans les bagages.Aujourd’hui, à la frontière américano-canadienne, lorsque des douaniers américains remarquent deux hommes dans une voiture – donc deux hommes potentiellement gais et potentiellement séropos – ils fouillent systématiquement leur véhicule et leurs bagages ; s’ils trouvent des ARV, les canadiens sont alors refoulés. Des amis canadiens m’ont expliqué que des amis français installés au Québec depuis plus de dix ans ont été priés de quitter le territoire cette année sous prétexte qu’ils sont séropositifs et que l’état canadien ne veut plus prendre en charge financièrement leurs traitements.Bref, vous l’aurez compris, la situation est de pire en pire. Il faut donc exiger de la France et de l’Union Européenne que de telles dispositions légales ne puissent voir le jour, surtout lorsque l’on sait que le premier Ministre britannique Tony Blair est tenté comme d’habitude de copier bêtement les américains. Pour en savoir plus, lire les dossiers de l’ILGA : http://doc.ilga.org/ilga/publicatio….

[1] Note du claviste : donc ce sera d’abord du produit de marque et peu ou pas de génériques.

Advertisements